La cynothérapie au service de la psychiatrie

La cynothérapie, une méthode thérapeutique novatrice qui utilise le chien comme outil de travail, a montré son efficacité dans le cadre du soin en psychiatrie. Cette pratique encore méconnue du grand public offre pourtant des résultats étonnants et apporte un soulagement certain à des patients aux pathologies variées. Grâce à l’animal, les barrières tombent et le lien se crée, ouvrant la voie à une communication différente et souvent plus facile.

La cynothérapie : qu’est-ce que c’est ?

La cynothérapie est une thérapie assistée par l’animal (TAA) qui se base sur l’interaction entre un patient et un chien spécialement formé pour cela. Deux types d’approches existent :

  • L’approche récréative vise à apporter du bien-être au patient grâce à la présence de l’animal.
  • L’approche thérapeutique a, quant à elle, des objectifs précis en matière de soin et est généralement mise en place par des professionnels de santé.

Cette méthode est utilisée dans le traitement de nombreuses pathologies telles que les troubles du comportement, l’autisme ou les troubles psychiques.

Les bénéfices de la cynothérapie en psychiatrie

En psychiatrie, la présence d’un chien peut avoir des effets très positifs sur les patients. Il permet notamment de créer un lien, de diminuer l’anxiété et d’améliorer les capacités de communication. Le chien, par sa présence rassurante et non jugeante, favorise la libération de l’ocytocine, une hormone qui procure une sensation de bien-être et diminue le stress. De plus, le contact physique avec l’animal permet d’apaiser les patients et de réduire leur niveau d’anxiété. Le chien est également utilisé comme médiateur dans la relation soignant-soigné. Il facilite la communication et favorise l’expression des émotions.

Des expériences positives en institutions

De nombreuses institutions de santé mentale ont intégré la cynothérapie à leur panel d’outils thérapeutiques. Les retours sont très positifs :

  • Les patients sont plus calmes et coopératifs,
  • L’ambiance générale s’améliore,
  • Les patients développent des compétences sociales et affectives.

Il est évident que la cynothérapie ne remplace pas les traitements médicamenteux ou psychologiques mais elle constitue un complément thérapeutique non négligeable.

Un potentiel encore à explorer

Malgré ces résultats encourageants, la cynothérapie reste peu connue et sous-utilisée. Pourtant, elle représente une véritable opportunité pour améliorer la prise en charge des patients en psychiatrie. Sa mise en œuvre nécessite toutefois un travail préparatoire important : le choix du chien, son éducation spécifique pour être apte à travailler en milieu hospitalier, la formation des soignants à cette pratique… C’est un investissement en temps et en ressources que toutes les structures ne peuvent pas se permettre. En résumé, la cynothérapie est une approche thérapeutique qui a prouvé son efficacité dans le domaine de la psychiatrie. En utilisant le chien comme outil de travail, elle permet d’améliorer le bien-être des patients et de faciliter leur communication. Bien que sa mise en place nécessite des moyens importants, les bénéfices observés justifient l’investissement.


Articles relatifs