La réglementation pour les chiens dits « dangereux »

Face à la montée des incidents impliquant des chiens dits « dangereux », les autorités ont mis en place une réglementation spécifique. Cette dernière vise à garantir la sécurité publique tout en assurant le bien-être des animaux. Mais quels sont les chiens concernés par cette réglementation ? Quelles sont les obligations des propriétaires ? Et comment ces règles sont-elles appliquées ?

Identification des chiens « dangereux »

Les chiens dits « dangereux » sont classés en deux catégories selon la loi française. La première, dite de Catégorie 1, regroupe les chiens d’attaque dont l’apparence est proche de celle de certaines races mais sans pedigree. La seconde, Catégorie 2, concerne les chiens de garde ou de défense, généralement de race.

Dans ces deux catégories, on retrouve notamment :

  • Le Pitbull (catégorie 1)
  • Le Boerbull (catégorie 1)
  • L’American Staffordshire Terrier (catégorie 2)
  • Le Rottweiler (catégorie 2)
  • Le Tosa (catégorie 2)

Obligations des propriétaires

Pour posséder un chien classé dans l’une de ces deux catégories, le propriétaire doit respecter plusieurs obligations. D’abord, il doit déclarer son chien en mairie et obtenir un permis de détention. De plus, le chien doit être identifié par tatouage ou puce électronique et vacciné contre la rage.

Ensuite, le propriétaire doit suivre une formation pour apprendre à éduquer et contrôler son animal. Enfin, le chien lui-même doit subir une évaluation comportementale.

Application de la réglementation

La réglementation est appliquée par les forces de l’ordre et par les mairies. En cas de non-respect des règles, les propriétaires s’exposent à des sanctions, allant d’une amende à une interdiction de détenir des animaux.

Il est également important de noter que certaines communes peuvent imposer des règles supplémentaires, comme l’obligation de tenir le chien en laisse ou de lui faire porter une muselière dans les lieux publics.

En résumé, la réglementation pour les chiens dits « dangereux » vise à concilier sécurité publique et respect du bien-être animal. Pour y parvenir, ses dispositions s’appuient sur l’identification des chiens concernés, la responsabilisation des propriétaires et l’application stricte des règles.


Articles relatifs