Les exclusions courantes dans les polices d’assurance pour chiens

Propriétaires de chiens, êtes-vous au courant des exclusions courantes dans les polices d’assurance pour nos amis à quatre pattes ? Comme toute forme d’assurance, les contrats pour couvrir nos animaux domestiques comportent leur lot d’exclusions, qui font souvent l’objet de désillusions lorsqu’un sinistre survient. Il est donc essentiel de bien comprendre ces exclusions avant de signer un contrat d’assurance.

Exclusions liées aux conditions préexistantes

La plupart des contrats d’assurance pour chiens refusent de couvrir les conditions préexistantes. Cela signifie que si votre chien souffrait déjà d’une certaine affection avant la souscription du contrat, celle-ci ne sera pas prise en charge par l’assureur. Par exemple :

  • Les maladies chroniques comme le diabète ou l’épilepsie
  • Les affections héréditaires ou congénitales
  • Tout problème de santé diagnostiqué avant la souscription du contrat

Il est donc primordial de souscrire à une assurance pour votre chien dès son plus jeune âge.

Exclusions liées aux races de chiens

Certaines races de chiens sont souvent exclues des polices d’assurances. Ces races à risques, généralement considérées comme plus susceptibles de développer certaines maladies, peuvent être difficiles à assurer. Parmi ces races, on retrouve :

  • Les bouledogues anglais et français
  • Les chiens de berger allemand
  • Les rottweilers

Il est donc important de vérifier si la race de votre chien est couverte avant de souscrire un contrat.

Exclusions liées à l’âge du chien

L’âge de votre chien peut également affecter votre capacité à le faire assurer. En effet, beaucoup d’assurances refusent de couvrir les chiens trop jeunes ou trop âgés. Généralement :

  • Les chiots de moins de 8 semaines ne sont pas assurables
  • Les chiens de plus de 8 ans peuvent être difficiles à assurer

Il est donc conseillé de prendre une assurance pour votre chien lorsqu’il est encore jeune.

Exclusions liées aux soins préventifs et aux traitements non essentiels

Enfin, il faut savoir que la plupart des assurances pour chiens ne couvrent pas les soins préventifs et les traitements non essentiels. Cela comprend :

  • Les vaccinations annuelles et les vermifuges
  • Les soins dentaires réguliers
  • Les traitements alternatifs comme l’acupuncture ou la physiothérapie canine.

Cependant, certaines assurances proposent des options supplémentaires pour couvrir ce type de soins.En résumé, avant de souscrire une assurance pour votre chien, il est important de bien comprendre les exclusions courantes des polices. Les conditions préexistantes, certaines races de chiens, l’âge du chien et les soins préventifs sont les exclusions les plus communes. Vérifiez bien ces points avant de signer votre contrat pour éviter toute mauvaise surprise.


Articles relatifs